Le retour de la momie – avec Rachel Weisz

Une journée maussade ? Un après-midi sans envie particulière ? Marre de faire bronzette sur la plage ? Vous pouvez passer deux heures devant ce film de série B qui n’a d’autre ambition que de distraire.

Inutile de chercher la moindre originalité, le réalisateur (déjà responsable du premier volet) pique de-ci de-là ses idées, empruntant des éléments disparates à tous les films à succès (Indiana Jones, Star Wars…). Son film tient davantage du patchwork que de l’œuvre personnelle, tant pis. Un réel effort sur les dialogues a été fait, rendant cocasses et drôles la plupart des situations. On peut toutefois s’étonner dans un frisson d’angoisse contenue que la momie soit bien moins au centre de l’intrigue. Plus aucun effet de surprise ne fonctionne à son endroit.

IMMEUBLE EN TECK ? NON : IMHOTEP

Pour renouveler un peu les idées, les concepteurs ont mis la gomme sur les effets spéciaux numériques, pas toujours très convaincants à en juger par la créature mi-homme, mi-scorpion qui déclenche des combats croquignolets dans la dernière partie du film. Les hordes de guerriers d’Anubis (des chiens sur deux pattes) donnent à certaines scènes un côté spectaculaire sympathique. Bien entendu, on ne frémit jamais tant le parcours dramatique est balisé à l’avance. Même en avançant en terrain connu, on peut se laisser tenter par ce RETOUR DE LA MOMIE, à la condition express de ne pas en attendre plus qu’un pépère divertissement.

Ce film apparaît comme idéal pour tripoter son ou sa conjoint(e), une fois le pop corn avalé (attention à ne pas vous étrangler avec un grain de maïs mal éclaté).

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *