Les règles d’or pour acheter un canapé

De plus en plus nombreux sont les internautes qui nous interpellent sur la difficulté de choisir parmi l’assortiment de canapés proposé sur internet et en magasin. Leur sollicitation montre en fait du doigt, un parcours de plus en plus compliqué et tortueux, réservé bientôt à une poignée de consommateur maitrisant le langage si particulier du domaine l’ameublement.

Les différentes gammes de canapés

La crainte pour tout bon consommateur, est de tomber sur une mauvaise affaire tout en pensant le contraire. Les techniques des vendeurs et le jargon utilisé, en décourage plus d’un dans sa démarche d’acheter son canapé. Que ce soit en magasin ou en boutique en ligne, le client est demandeur de conseils adaptés et compréhensibles. Ce besoin d’être guidé est encore plus accentué par l’incompréhension des prix dans l’univers du salon. Les étiquettes valsent, les prix régressent de plusieurs centaine d’euros pour des opération de vente, et le descriptif devient de plus en plus long à lire.

Pour commencer, les prix, qui dans beaucoup de domaine régissent la qualité du produit, semble dénuer de sens dans ce cas là. Pourtant, les fourchettes peuvent être dicté rapidement sous ce repère :

  • Entrée de gamme ou bas de gamme de 300 à 1000 euros
  • Milieu de gamme entre 1000 et 1800 euros
  • Haute de gamme à partir de 2000 euros

Il faudra prendre en compte différents éléments qui viendront relever ou baisser ces prix.

Il est toujours nécessaire de bien relativiser cette fourchette en incluant ces critères :

  • Lieu de fabrication
  • Revêtement utilisé
  • Lieu ou marque d’achat

Il est capital tout d’abord de se référer à la provenance. Le coût de fabrication d’un canapé, comme tout autre produit, va varier en fonction du prix de la main d’œuvre. En dessous de 900 euros, un canapé cuir par exemple, sera dans beaucoup de cas, made in China, et sera entouré de simili, de pvc ou de refente de cuir. Comparé à un salon milieu de gamme autour de 1200 euros, le rapport qualité/prix penche en la faveur de ce dernier, parce que celui applique des matériaux de qualité sur tout l’entourage du canapé ( pas d’imitation cuir), et l’ouvrier sera largement plus qualifié. Il est donc important de bien mettre en balance cette notion de rapport qualité/prix.

Éviter les pièges

C’est d’abord commencer par éviter tous les magasins itinérants. Beaucoup démissions télévisées mettent à juste titre en garde contre ces pratiques frauduleuses. Ensuite, il existe autant de petit commerçant compétent que d’enseigne nationales ou internationales. Le style recherché, et le budget seront les pistes à suivre.

Sur la toile, les enseignes fleurissent, la concurrence est vive et agréable pour le consommateur en terme de pouvoir d’achat. Mais attention, il est toutefois nécessaire d’assurer ses arrières en se renseignant un minimum sur la boutique. Année de création, domiciliation, ou carrément vérifier les comptes sur les sites à cet effet sur internet, pour les plus exigeants.

Il est toujours bon de s’interroger sur le bien fondé dun prix, mais aussi sur les conseils d’un vendeur. Il est bon de savoir que des magasins n’hésitent pas à rémunérer leur personnel en fonction du nombre de vente sur un ou plusieurs produits, en fonction des marges. Ainsi des vendeurs peu scrupuleux, peuvent vous diriger vers des canapés n’étant forcément le produit de vos attentes.

Le coup de cœur souvent un élément déclencheur dans l’acte d’achat au même titre qu’une remise ou qu’une promotion, peuvent conduire à des regrets assez rapidement. Il est donc souhaitable de prendre son temps et d’éviter toute hâte qui pourrait être une grosse déception.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *