La piscine à débordement

Très en vogue actuellement grâce à son esthétisme inégalé, la piscine à débordement subit, cependant des contraintes de terrain. En effet, pour obtenir un effet d’optique alignant la piscine à la ligne d’horizon il est nécessaire de construire cette dernière sur la limite d’une dénivellation.

La particularité de ce type de piscine

Le bout du bassin sera alors à débordement de type cascade, caillebotis métalliques, bassin de décantation. Basé sur le même principe de construction et de fonctionnement qu’une piscine standard, la particularité de la piscine à débordement tient dans le fait qu’il n’y a ni margelle d’un côté de la piscine, ni skimmer dans le bassin, l’eau devant forcément déborder pour passer au-dessus des bords du bassin. L’eau qui déborde est alors récupérée dans des goulottes, recouvertes de caillebotis métalliques ou plastiques, ou dans un un bassin situé plus bas, elle sera ensuite acheminée, via le système de filtration, dans le bassin de baignade par la pompe.

Comment maintenir le débordement ?

S’il y a présence d’un bassin de récupération et/ou de décantation, il est important que sa capacité soit équivalente à 5% du volume du grand bassin. La pompe doit aussi être très performante, sa puissance sera en adéquation avec le circuit à faire èvacuer à l’eau, au risque d’avoir un débit minimal qui gâchera tout l’effet du débordement. Ce système de bassin de tampon entre le premier bassin et la pompe optimise à merveille ce principe de débordement mais il est aussi beaucoup plus cher.

Notons que l’intérêt d’une piscine à débordement, outre l’aspect esthétique évidemment, réside dans le fait que l’eau de surface reste toujours propre puisque les déchets organiques, végétaux, la graisse qui surnage sont éliminés en continu, et en grande quantité, avec l’eau qui déborde. La filtration se trouve donc largement optimisée !

Les vannes anti-retour

Afin d’éviter que le bassin principal ne sépenche et ne se vide totalement dans le bassin tampon à l’arrêt de la pompe il est impératif de prévoir des vannes anti-retour de préférence électriques. Il faut vérifier régulièrement les vannes anti-retour, si elles ne sont pas électriques, car les déchets stockés dans le bassin tampon peuvent venir les bloquer lors de l’aspiration de l’eau par la pompe, entravant alors leur bon fonctionnement en les empêchant de se refermer c’est alors que la piscine se vidange dans la bassin de récupération.

Plusieurs alternatives

Suivant ces principes de base il est possible de laisser libre court à son imagination pour créer SA piscine de SES rêves, celle qui ne ressemblera à AUCUNE autre. Certains font un bassin pour junior, en amont, qui se déverse par un mur de cascade dans le bassin pour adulte, en aval, d’aucuns créent des systèmes de rivières entre le bassin de baignade et celui de récupération, tandis que d’autres ramènent l’eau filtrée au bassin par un système de cascade le long d’un mur de pierre . Il est aussi possible de faire tout simplement affleurer l’eau au bord des plages en installant une goulotte périphérique sur la totalité du tour de la piscine, ce principe s’appelle goulotte californienne, l’eau réceptionnée par la goulotte suit ensuite le principe cité précédemment: bac tampon, aspiration par la pompe, etc. Ce procédé, dit piscine miroir, donne l’effet dun lac car l’eau est à la même hauteur que la plage.

Pour en savoir plus : découvrez les dernières recommandations piscine.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *