Le ciment blanc : de quoi s’agit-il et quand l’utiliser ?

Souvent, dans le jargon courant, l’expression générique « ciment » est utilisée, même pour des composés qui, en réalité, ne sont pas vraiment du ciment.

Par exemple, le ciment et le béton sont des termes souvent utilisés l’un pour l’autre, mais en réalité le ciment, qui à son tour peut être de différentes sortes, n’est qu’un des composants du béton.

L’expression ciment peut être utilisée pour désigner beaucoup de choses : des ciments dits 32,5 et 42,5, utilisés pour la réalisation de structures en béton armé, aux ciments décoratifs, tels que le ciment dit pressé, utilisés pour les sols ou les revêtements muraux.

Les différents types de ciment diffèrent les uns des autres, clairement pour l’usage qui en est fait, mais en premier lieu sur la base de la composition qui les caractérise.

Aujourd’hui, nous allons concentrer notre attention sur ce qu’on appelle communément le ciment blanc, en comprenant tout d’abord comment il est fabriqué, quelles sont ses caractéristiques, ce qu’il a, comment il est utilisé et combien il peut coûter.

Ciment blanc : composition et caractéristiques

Le ciment est essentiellement un liant hydraulique : mélangé à l’eau, il forme une pâte souple et malléable qui, une fois séchée, devient dure comme la pierre. En combinant le ciment avec de l’eau, du gravier, du sable de carrière, de la pierre concassée et tous les additifs de toutes sortes, on obtient du béton. Le mélange du ciment exclusivement avec des matériaux plus fins comme le sable produit du mortier de ciment.

La base est toujours la même : il s’agit d’un mélange de silicates et d’aluminates de calcium, appelé Clinker, obtenu par cuisson de grandes quantités de calcaire et d’argile à très haute température.

Le ciment blanc est composé de 75-85% de ciment avec ajout de calcaire et dans une moindre mesure d’autres composants. Pour obtenir du ciment blanc, il est essentiel de vérifier que le pourcentage d’oxydes de fer est vraiment minimal, au maximum 0.15 %.

Les pourcentages d’autres oxydes de métaux lourds, qui se trouvent souvent dans les argiles et les calcaires utilisés à l’origine pour obtenir du clinker et qui contribuent à la grisaille du mélange, devraient également être faibles.

Pour avoir un ciment blanc, il est donc nécessaire de partir de composants minéralogiquement purs comme le kaolin (argile blanche) et le calcaire blanc et de remplacer l’oxyde de fer par des produits qui ont une fonction similaire, mais en même temps sont dépourvus de couleur, comme les composés fluorés, tels que la Criolite et la Fluorite. Pour obtenir un blanc pur, il est important d’éviter la contamination et la pollution par d’autres matériaux que ceux énumérés ci-dessus tout au long du cycle de production.

D’autre part, le ciment blanc est appelé ainsi parce que sa caractéristique principale est qu’il est toujours du même blanc blanc. De plus, si l’on y ajoute des pigments spéciaux, il est possible d’obtenir des ciments de différentes couleurs, sur une très large gamme. Ces couleurs ont cependant l’avantage de rester stables dans le temps.

Caractéristiques techniques du ciment blanc

Les caractéristiques techniques d’un ciment blanc, en réalité, sont très similaires à celles d’un ciment gris normal.

En plus d’une bonne résistance à la compression, le module d’élasticité, la chaleur d’hydratation et le retrait sont encore plus faibles que ceux du ciment normal de la même classe, ce qui le rend adapté à une large gamme d’utilisations.

De plus, le ciment blanc est très apprécié parce qu’il est capable de maintenir sa couleur blanche inaltérée dans le temps, sans nécessiter de travaux d’entretien constants et qu’il est particulièrement résistant à l’action de la pollution atmosphérique.

De plus, sa bonne capacité à incorporer des pigments colorés le rend polyvalent et permet d’obtenir une très large gamme de ciments colorés.

Principales utilisations du ciment blanc

La production de ciment blanc est certainement quantitativement inférieure à celle du ciment gris. Néanmoins, il peut être utilisé pour une large gamme d’applications.

En général, il est utilisé lorsque vous êtes confronté à des produits à fort impact visuel, ou lorsque vous avez affaire à des applications dans lesquelles la couleur et l’esthétique jouent un rôle fondamental.

Alors que le ciment blanc est utilisé essentiellement à des fins décoratives, non seulement pour la création d’œuvres d’art, mais aussi pour la réalisation de finitions et de béton apparent, le ciment gris trouve une plus grande application dans la construction de structures de bâtiments civils et industriels, barrages et ponts.

Voici donc une brève liste des principales utilisations du ciment blanc :

  • Pour la création de mobilier urbain, pavage de places, sculptures, bancs, pots de fleurs et vases jetés in situ ;
  • Pour la fabrication d’enduits blancs ou colorés, ou de peintures à base de ciment qui peuvent être blanches ou colorées grâce à l’ajout d’oxydes métalliques ;
  • Pour la préparation de mortiers blancs ou colorés (obtenus en combinant du ciment blanc et du sable, plus divers pigments si nécessaire) ;
  • Pour la réalisation de pièces coulées in situ de dalles solaires ou de façades en béton armé apparent, ou dans lesquelles elles sont insérées dans la pierre en relief ;
  • Pour obtenir des mortiers secs prémélangés ;
  • Pour la réalisation de carreaux  ;
  • Pour faire les joints entre les carreaux ou les mosaïques qui composent les revêtements muraux ou de sol avec un coulis blanc ou coloré (mélange d’eau et de ciment).

Dans de nombreux cas, historiquement, il est arrivé que de célèbres architectes aient utilisé du ciment blanc, en particulier pour le béton apparent, pour créer leurs œuvres, obtenant ainsi des résultats esthétiques d’une grande valeur.

Cependant, même dans les architectures les plus « courantes », elles sont souvent utilisées, notamment pour la finition des façades extérieures, car par rapport aux surfaces peintes traditionnelles, celles recouvertes de mortiers blancs à base de ciment nécessitent moins d’entretien et sont plus stables dans le temps.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *