Comment choisir les meilleures clôtures en bois

Le choix de la clôture en bois pour votre jardin doit être fait en tenant compte d’un certain nombre d’éléments, tout comme lorsque vous choisissez les meubles de la maison. Tout d’abord, nous devons donc évaluer la taille et les caractéristiques du jardin, le type de plantes et de fleurs qui y poussent, ou l’utilisation qui est faite du jardin lui-même.

Le but final de la clôture doit être pris en considération, c’est-à-dire si elle est utilisée exclusivement pour améliorer l’esthétique des parterres de fleurs ou à des fins de protection, comme la délimitation de la propriété ou pour améliorer la protection de la vie privée.

Bien sûr, il est également nécessaire d’évaluer le style du jardin et de votre propre maison, afin de choisir un modèle qui s’adapte bien au contexte, créant une certaine homogénéité entre le caractère de la maison, le jardin et la clôture elle-même.

Il existe sur le marché de nombreux types de clôtures, qui diffèrent à la fois par leur matériau et leur destination : de nombreux modèles sont fabriqués pour assurer la protection et la sécurité et sont fabriqués en fer et en acier, d’autres sont principalement esthétiques et sont entièrement en bois ou en d’autres matériaux naturels.

Les clôtures en bois ont un certain nombre d’avantages, mais aussi quelques faiblesses : lorsque vous les choisissez, vous devez donc évaluer soigneusement quel est le but principal pour lequel elles sont achetées. Les avantages comprennent la facilité d’installation et l’élégance esthétique. De plus, selon le type de plantes, de fleurs et d’arbres présents dans le jardin, il sera possible d’opter pour des clôtures claires ou foncées, plus ou moins rares dans la répartition des essieux et de hauteurs différentes.

Elles sont en moyenne beaucoup moins chères que les clôtures en fer qui, comme cela a déjà été souligné, offrent une meilleure protection. Une chose qui doit être prise très au sérieux lors du choix des clôtures en bois, c’est qu’elles ont besoin d’un entretien régulier.

Alors pourquoi choisir des clôtures en bois si elles sont moins protectrices et nécessitent plus d’entretien ? Tout d’abord parce qu’elles sont très belles d’un point de vue esthétique et, dans de nombreux contextes, elles représentent la solution la plus appropriée pour garantir l’entretien complet de l’aspect naturel du jardin.

Il convient de noter que les clôtures en bois modernes sont conçues pour assurer une excellente résistance aux différentes conditions climatiques, de sorte qu’elles n’ont pas tendance à se décolorer ou à se ruiner très facilement. De plus, si vous les fixez avec soin et en suivant les différentes instructions d’installation données par les entreprises de production, vous pouvez être sûr d’une clôture qui durera longtemps, même avec un minimum d’entretien.

Pour cette raison, il est essentiel de se concentrer avant tout sur des produits de haute qualité, en évaluant non seulement le type de bois, mais aussi tous les traitements qui assurent une plus longue durée de vie et une bonne tenue dans le temps.

Comment choisir et installer la clôture en bois

Comme déjà mentionné, parler de clôtures en bois peut signifier opter pour des modèles plus bas et plus délicats, à utiliser pour protéger un lit, jusqu’à des clôtures plus structurées, à choisir lorsque vous voulez délimiter un périmètre ou protéger votre intimité.

Quel que soit le modèle et l’utilisation prévue de la clôture, il est toutefois essentiel qu’un projet soit réalisé avant l’achat de la clôture.

De cette façon, vous pouvez évaluer tous les aspects, tant pratiques qu’esthétiques, en ayant la certitude d’obtenir un résultat parfait, utile et fonctionnel, en achetant un modèle de la bonne taille, hauteur et type de bois. D’abord, alors, vous devriez considérer si vous voulez construire une clôture périmétrique autour de votre maison ou de votre propriété privée, ou si vous voulez simplement protéger les espaces verts de votre jardin.

Dans certains cas, vous voudrez peut-être créer un espace boisé pour protéger vos amis à quatre pattes, leur permettant de jouer dans de grands espaces ouverts sans avoir à s’inquiéter du fait qu’ils se déplacent dans le jardin en creusant des fossés ou en se salissant. Par conséquent, selon le cas, un modèle de clôture différent peut être nécessaire, plus ou moins haut, avec des poteaux plus ou moins proches l’un de l’autre et, naturellement, plus ou moins larges et résistants.

Mais la première étape à prendre, lorsque vous décidez de créer une clôture, est de vérifier ce que la zone à clôturer devrait être. Si vous avez un jardin caractérisé par une alternance de chemins et de plates-bandes, vous pouvez choisir de faire des clôtures qui entourent les zones florales, pour créer un élément de détachement entre l’avenue et les plates-bandes elles-mêmes. Il sera alors possible de se concentrer sur des clôtures basses et pas trop grandes, qui agissent principalement comme des éléments esthétiques.

Si votre jardin longe la rue, la clôture en bois doit nécessairement être plus importante et structurée, c’est-à-dire plus haute et caractérisée par une palissade plus épaisse qui offre une meilleure protection de l’intimité. Naturellement, il s’agit de situations de tranquillité maximale, c’est-à-dire de situations où une clôture de fer n’est pas nécessaire pour éviter les intrusions ou pour mieux s’isoler d’un contexte extérieur très déroutant.

Les clôtures en bois qui permettent de délimiter le périmètre de la maison sont la meilleure solution pour les huttes, pour les maisons de campagne ou pour celles en bord de mer. Selon le type de clôture choisi, les modes d’installation au sol peuvent varier. Les solutions plus petites, en fait, sont très faciles à fixer, car elles ne nécessitent pas de profondeur d’excavation excessive pour la fixation au sol.

Dans le cas de clôtures plus puissantes, cependant, il peut être nécessaire de les fixer au sol plus profond et d’utiliser des crochets ou des supports pour un meilleur ancrage. Cependant, avant de fixer la clôture, il est nécessaire d’évaluer soigneusement la régularité du sol et, surtout, l’absence de câbles électriques/téléphoniques ou de tuyaux qui pourraient être endommagés par l’installation des poteaux qui composent la clôture.

Enfin, soyez prudent, surtout lors de la construction de clôtures pour la démarcation de propriété privée, de ne pas aller au-delà de ses limites pour ne pas avoir de problèmes avec les voisins ou la municipalité de résidence.

Le choix du bois

L’un des principaux aspects à prendre en compte lors de la fabrication d’une clôture en bois est, bien sûr, le type de bois le plus approprié. Lorsque vous vivez en montagne, vous êtes probablement amené à choisir entre les essences de bois les plus présentes dans la région où vous vivez.

Cependant, pour acheter la matière première, c’est-à-dire non pas en construisant soi-même la clôture, il est essentiel de se concentrer sur quelques bois spécifiques, ce qui peut assurer une plus grande solidité et durabilité. Même s’ils sont utilisés régulièrement, par exemple, le sapin et le pin sont beaucoup de belles nouvelles mais très délicates et ne sont pas toujours capables d’assurer une longue vie dans le temps à moins qu’ils ne soient traités spécifiquement.

Si vous recherchez un bois qui résiste au passage du temps et surtout qui ne s’abîme pas trop sous l’effet des intempéries ou du soleil excessif, vous pouvez opter pour les châtaignes. Si, cependant, vous recherchez un type de bois un peu plus précieux, alors le choix doit tomber sur le mélèze, caractérisé en ce qu’il est très déformable, homogène et très résistant.

Ce type de bois est le plus approprié pour une utilisation naturelle, c’est-à-dire sans traitements spécifiques et sans huiles ou peintures qui offrent une meilleure protection contre les éléments. D’autres types de bois, bien que non recommandés, peuvent être utilisés pour la construction de clôtures et de clôtures, mais il est nécessaire de se rappeler qu’ils nécessitent un entretien continu pour assurer une plus grande étanchéité.

Bien sûr, le choix redevient subjectif. Certains, en fait, peuvent préférer faire un investissement initial plus important en optant pour une clôture faite de bois plus approprié tandis que d’autres peuvent viser une clôture moins chère tout en sachant qu’ils doivent faire face à des dépenses ultérieures pour un entretien plus régulier et continu au fil du temps.

Mais combien de temps dure en moyenne une clôture en bois ? Même si cette réponse ne peut pas avoir une réponse univoque car elle dépend beaucoup du type de bois et de la zone géographique dans laquelle la clôture est installée. On peut dire que les modèles réalisés avec les meilleurs bois peuvent durer jusqu’à vingt ou trente ans avec un minimum d’entretien.

La plupart des clôtures doivent être traitées avec des agents d’imprégnation ou des peintures transparentes spécifiques qui assurent en même temps le maintien de la couleur du bois, augmentent ses qualités de résistance dans le temps et permettent de combattre les signes d’usure typiques.

Il convient également de noter que la méthode de fixation au sol est également très importante pour assurer une durée de vie plus longue. Les lames correctement fixées, en effet, sont capables de rester stables pendant de très longues périodes de temps, à moins qu’il n’y ait des glissements de terrain particuliers dus à des tempêtes très intenses.

Lors de l’achat d’une clôture modulaire, c’est-à-dire d’une clôture avec plus d’une unité prête à être fixée au sol, il est essentiel d’évaluer les informations fournies dans le manuel d’utilisation. En effet, selon le type de clôture, les manuels d’instructions indiquent les profondeurs requises pour une installation correcte. Presque toujours, l’installation d’une clôture ne nécessite pas d’éléments de support, mais il est nécessaire de faire des trous dans le sol à l’intérieur desquels les différents poteaux seront insérés.

Selon la hauteur et l’épaisseur de la clôture, il faut faire des trous plus ou moins grands et profonds. Il convient également d’évaluer le type de sol et de vérifier s’il est compact ou s’il y a des matériaux meubles, ce qui ne permet pas d’assurer un niveau élevé de soutien à la clôture.

Enfin, il ne faut jamais oublier d’opter pour le bois imprégné autoclavé, c’est-à-dire le bois qui a subi un traitement spécial qui lui permet d’être mieux utilisé à l’extérieur, améliorant ainsi sa résistance. Le traitement du bois en autoclaves a lieu dans des solutions salines qui renforcent la structure du bois lui-même, qui devient ainsi plus adapté à l’usage extérieur, tout comme celui des planches d’une clôture.

Après le traitement au sel, une étape supplémentaire pour le travail du bois à utiliser pour les clôtures peut inclure un passage dans une chambre de pression, où le bois est amené à des pressions égales à différentes atmosphères. Le double traitement, en solution et sous pression, permet également de garantir une plus grande résistance contre les attaques de parasites et de moisissures.

La pression, en effet, assure une imprégnation complète de la fibre de bois avec la solution saline qui peut atteindre même les fibres internes, assurant une parfaite homogénéité de l’imprégnation et résistance. Cependant, il faut noter que le bois imprégné a tendance à prendre une couleur gris argenté au fil du temps, de sorte qu’il faut s’assurer qu’il est

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *